Y-aurait-il 1 200 pharmacies fantômes ?

pharmacie
Standard

Parmi les 24 000 pharmacies que compte la France, 1 233 d’entre elles seraient-elles « fantômes » ?
La question peut paraitre étonnante, mais d’après un document publié par l’INSEE, il est apparu qu’il existe des divergences de nombre entre l’INSEE et les chiffres de l’ordre des pharmaciens.
Concernant ce point, l’INSEE dénombre 23 800 officines en lieu et place, à comparer avec les 22 567 officines recensées par l’ordre des pharmaciens.
Il existe donc un écart de 1 233 pharmacies !

  • Les 1 233 pharmacies seraient-elles alors détenues par des pharmaciens « fantômes » ?

C’est en effet l’une des premières hypothèses qui peut être avancée.
Cela étant, concernant ce point, l’INSEE et l’ordre des pharmaciens disposent de résultats identiques : il existe en France 28 300 pharmaciens titulaires d’officine.
Dès lors, cette hypothèse peut donc être écartée.
L’Ordre des Pharmaciens effectue dorénavant des recherches actives pour élucider ces différences.
Aussi, dès que l’investigation aura été menée, l’ordre publiera les résultats de l’enquête.

  • Des incohérences dans le document INSEE

En plus du nombre d’officines qui n’est pas le même, l’ordre des pharmaciens a pointé du doigt certaines incohérences et imprécisions du document publié par l’INSEE.
Parmi les incohérences, il a été constaté que certains chiffres étaient tout simplement « erronés » (concernant la baisse du nombre de titulaires par exemples). Aussi, certaines analyses ont été décrétées comme étant « trompeuses ».
Ainsi, dans une publication de presse, l’ordre des pharmaciens a notamment mis en avant le fait suivant :
« Le document de l’INSEE peut laisser croire que les jeunes ne peuvent plus s’installer ou donne un ton particulier en rappelant que le secteur est réglementé en insistant fréquemment sur le TRES réglementé. 800 pharmaciens, avec un âge moyen de 29,2 ans, sont devenus titulaires en 2012. »

Comme quoi, des questions peuvent être posées quant à la neutralité de l’information délivrée par les institut statistiques, et ce, chiffres à l’appui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>