Une proposition de loi pour limiter les déserts pharmaceutiques

Loi pharmacie
Standard

Une proposition de loi a récemment été déposée afin d’améliorer l’accès aux pharmacies dans les zones rurales.

Il faut dire qu’en dehors des grandes agglomérations, il n’est pas toujours facile de trouver une pharmacie. Cela est d’autant plus vrai pour les problèmes survenant le soir, un dimanche ou un jour férié…

Sachant cela, il n’est pas étonnant que les législateurs se soient « penchés » sur la question.

Une disparité d’accès aux soins

Le constat effectué par les législateurs est cinglant : il existe une véritable disparité en matière d’accès aux soins dans les zones rurales de la France.

Et cela concerne particulièrement les pharmacies, dont la couverture dans les « campagnes » reste largement insuffisante.

Or, cela ne va pas s’arranger quand on sait que près de 20 000 pharmaciens (soit un tiers des praticiens) partiront à la retraite au cours des 10 prochaines années.

Fort de ce constat, les législateurs ont pointé du doigt que ces disparités régionales remettent directement en question les principes d’égalité en matière de santé publique.

Les propositions de loi

Tout comme l’ouverture d’une pharmacie, son transfert est soumis à de nombreuses autorisations : il s’agit d’un commerce réglementé.

Or, aujourd’hui, force est de constater qu’il n’est possible de procéder à un transfert d’une pharmacie que dans les communes de plus de 2500 habitants.

Afin de faire « sauter ces verrous » les législateurs ont établi plusieurs propositions :

  • La première consiste à autoriser l’ouverture d’une pharmacie par voie de transfert dans une commune de moins de 2500 habitants (si tant est que cette commune soit dépourvue d’officines)
  • La deuxième consiste à autoriser l’ouverture d’une officine supplémentaire dans la zone de desserte, à raison d’une autorisation par tranche de 4500 habitants.

Le nombre total d’officines en France

A titre d’information, il existe près de 24 000 pharmacies en France, dont près de 4 000 son situées en Ile-de-France. Les zones de « désert pharmaceutiques » étant : le Limousin (331), l’Auvergne (570), la Bourgogne (600), la Franche Comté (429), la Champagne Ardenne (460), l’Alsace (460), la Picardie (607), la Haute Normandie (523), la Basse Normandie (489).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>